Le diagnostic prénatal


Le prélèvement de sang fœtal

Dernière mise à jour : 30/01/2007

Il s’agit d’une prise de sang effectuée sur le cordon ombilical du fœtus. Grâce aux 2 à 3 millilitres de sang prélevé, il est ensuite possible de réaliser toutes les analyses biologiques possibles que l’on peut pratiquer habituellement après la naissance.

Utilisé depuis les années 1980, ce type de prélèvement n’est possible qu’à partir de 20 semaines d’aménorrhée puis tout au long de la grossesse, car le cordon ombilical doit être suffisamment gros.

  • La technique de réalisation sous contrôle échographique est la même que pour l’amniocentèse et la biopsie de trophoblaste.
  • Les indications de la ponction de sang fœtal sont devenues plus rares depuis ces dernières années du fait des progrès des techniques rapides de biologie moléculaire, en particulier la FISH interphasique et la PCR qui permettent d’utiliser l’amniocentèse comme type de prélèvement fœtal dans la plupart des cas.


(technique de FISH interphasique – en rouge trisomie 21)

  • Ce geste est plus risqué que les précédents (≈2 %) mais permet d’obtenir des résultats d’analyse rapides. Il n’est indiqué qu’en fin de grossesse, en cas de découverte tardive d’une anomalie fœtale.

Imprimer - Envoyer à un ami


<< Article précédent